The connected journal of EU professionals

La revue permanente des professionnels de l’Europe

Jean-Franois TROGRLICPropos recueillis par Catherine Verger, Olivier Poitrenaud, dans le cadre des entretiens du CHEE (1)

 

Directeur du Bureau de l'OIT – Organisation Internationale du travail – en France depuis janvier 2007, Jean-François Trogrlic rappelle que «les syndicalistes ont été très impliqués dans le processus européen». «J’ai le souvenir lointain de mon frère accompagnant Jacques à des réunions au Luxembourg ou en Italie. C’était en quelque sorte l’ébauche d’un syndicat de métallurgistes européens, qui préfigurait la Confédération Européenne des Syndicats, la CES. La CES, c’est le souhait du mouvement syndical d’influencer les décisions économiques et sociales qui avaient des conséquences directes sur le travail des salariés européens. Le syndicalisme européen est passé d’une simple coordination des leaders des confédérations à une véritable organisation. Rassembler, négocier, influencer : l’action de la CES fait évoluer les choses de manière positive».

Read more...
 

Edo RonchiPropos recueillis par Clara Pusceddu dans le cadre des entretiens du CHEE (1)

 

«Les citoyens ont besoin d’institutions efficaces, opérationnelles, capables de prendre des initiatives et des décisions, relève Edo Ronchi, Président de la Fondation pour le développement durable (Italie), dans une interview accordée à Clara Pusceddu pour le compte des Entretiens du CHEE. Or, face à la crise économique, l’Europe a pris de trop rares initiatives et est apparue en décalage. Il est difficile de demander aux citoyens européens une plus grande participation politique lorsque l’Europe est faible. C’est la faiblesse politique de l’Europe qui affaiblit la participation politique des citoyens et pas l’inverse. On peut espérer quelques progrès grâce au Traité de Lisbonne».

Read more...
 


SEARCH


* Please fill in your name and email address.

menu video en

Etudes Europeennes