La revue permanente des professionnels de l'Europe

La revue permanente des professionnels de l’Europe

L'Europe ne pourra pas protéger sans solidarités

REE photo maraichersLe 23 août dernier, Emmanuel Macron en appelait à une « Europe qui protège » ; une façon de relancer la réflexion sur l’Europe sociale. Face à une politique sociale européenne jusqu’ici appréhendée comme la variable d'ajustement de la politique économique de l'Union, Patrice Obert invoque la mise en place de véritables politiques de solidarité intra-communautaires adossées à des ressources budgétaires propres.

Lire la suite...
 

Climat, transports, mobilités : les villes, nouveaux moteurs des réformes européennes?

P033451001801-117349Depuis l’accord de Paris, conclu à la COP 21, et la COP 22 qui a suivi, de nombreux engagements ont été pris en matière climatique par les décideurs de tous niveaux. Les Etats, les villes, les territoires, les entreprises et la société civile pourraient bien accélérer le processus décisionnel en s'affirmant comme les nouveaux moteurs des réformes environnementales co-élaborées avec les acteurs publics et privés de terrain et orientées vers les politiques de mobilité. Catherine Trautmann, ancienne députée européenne, vice-présidente de l’Eurométropole de Strasbourg et coordonnatrice du corridor mer du Nord - mer Baltique et Anne-Marie Jean, déléguée territoriale Alsace du groupe La Poste, ont décrypté cette perspective à l'occasion des Europ'After Hours du 17 janvier 2017 à l'ENA.

Lire la suite...
 

MEPs will fight Brexit deal that lets the UK become an offshore pollution haven

14016178165 2fc62e60e0 zThe environment was notably absent from Theresa May’s recent speech laying out her Brexit negotiating priorities. It was also rarely mentioned during the referendum campaign. But worries that the UK could turn itself into a post-Brexit pollution haven have now been thrust front and centre by another often overlooked political actor: the European Parliament.

Lire la suite...
 

Gazprom contre l'Europe, ou l'inverse ?

3163309842 b7f6c1475d zLa flamme bleue de votre chauffe-eau ou de votre cuisinière brûle peut-être du gaz venu de l’Oural. Demain, il proviendra possiblement des États-Unis. Idem pour l’électricité : une partie est produite grâce au gaz russe et dans le futur les centrales européennes pourraient tourner avec du gaz de schiste américain. Cette perspective n’enchante ni Gazprom, premier fournisseur de l’Europe, ni le Kremlin, son patron. Bienvenue dans le grand jeu gazier mondial!

Lire la suite...
 


Page 1 sur 29

RECHERCHER


* Veuillez saisir votre nom et votre email.

video en ligne

Etudes Europeennes