La revue permanente des professionnels de l'Europe

La revue permanente des professionnels de l’Europe

Interview with Lucinda CREIGHTON

thumb_Minister_Creightons_picture_1

Interview with Minister Lucinda CREIGHTON, Minister for European Affairs, Department of an Taoiseach (Prime Minister) and Department of Foreign Affairs and Trade (11 June 2012).

To access the full interview follow this link .

Access her CV

 

 

Martin KOOPMANN

 
koopmann


Acteurs d'Europe
 

Cinq questions à ... Martin KOOPMANN

 

 

Drapeau FranceDr. Martin Koopmann est membre du conseil d’administration de la Fondation Genshagen depuis le mois d'avril 2009. Il est responsable du département en charge du « Dialogue européen ». Il a été pendant plusieurs années collaborateur scientifique auprès des publications relatives à la politique étrangères de la RFA (Akten zur Auswärtigen Politik der Bundesrepublik Deutschland). Entre 2002 et 2008, il est responsable du programme France dans le cadre du think tank berlinois spécialisé sur la politique étrangères (DGAP - Deutsche Gesellschaft für Auswärtige Politik). Il a rejoint par la suite la Fondation Konrad Adenauer pour laquelle il a été coordinateur de la politique européenne. Il compte à son actif de nombreuses publications notamment sur les enjeux relatifs à l’intégration européenne ainsi que sur les relations franco-allemandes et sur la politique européenne de la France et de l’Allemagne.

drapeau Allemagne

Dr. Martin Koopmann ist seit April 2009 geschäftsführendes Vorstandsmitglied der Stiftung Genshagen und leitet dort den Arbeitsbereich „Europäischer Dialog“. Nach mehrjähriger Tätigkeit als wissenschaftlicher Mitarbeiter bei der Edition der „Akten zur Auswärtigen Politik der Bundesrepublik Deutschland“ leitete er von 2002 bis 2008 das Frankreich-Programm der Deutschen Gesellschaft für Auswärtige Politik in Berlin, bevor er als Koordinator für Europapolitik zur Konrad-Adenauer-Stiftung wechselte. Neben Buchpublikationen zur europäischen Integration hat er zahlreiche Artikel insbesondere zu den deutsch-französischen Beziehungen sowie der deutschen und der französischen Europapolitik veröffentlicht.

Accéder à l'entretien :

Télécharger : pdfCinq questions à Martin KOOPMANN

 

 

Le nouveau statut des assistants parlementaires dans l'Union européenne

Fabrice ANDREONE, Administrateur principal à la Commission européenne.


fabrice-andreone

Docteur en droit à l’Université de Lille II, Fabrice ANDREONE est administrateur principal à la Commission Européenne. Dans le contexte académique, il est depuis trois ans chargé de cours à Sciences po Paris, en Master Affaires européennes, où il enseigne l’administration et les finances communautaires. Il a participé à la rédaction du livre « Fonction publique européenne », publié aux Presses de l’ENA, en 2008.

 

 

Résumé

Pendant de nombreuses années les 4000 assistants parlementaires à Bruxelles n’ont pas eu la possibilité de bénéficier d’un statut et les conditions d’emploi de ce personnel relevaient de contrats de droit de privé et du bon vouloir des députés européens. Les trois derniers élargissements ont accru les différences de traitement entre assistants parlementaires qui relèvent de 27 législations nationales différentes. Malgré deux tentatives de la Commission de définir des règles à propos des conditions d’emploi des assistants des députés européens, ce n’est qu’en 2008 que le Parlement européen s’est enfin décidé à régler cette question, après avoir harmonisé les rémunérations des membres du Parlement européen. Après de nombreuses discussions, il a été convenu que le statut des assistants serait intégré dans le régime applicable aux autres agents (RAA) des Communautés européennes, par un règlement modificatif du Conseil, dans le cadre de l’article 283 TCE. Cet article fait tout d’abord le rappel des différentes tentatives de réglementation des conditions d’emploi des assistants parlementaires, avant de mener une analyse de la situation en 2008 et de la procédure qui s’est conclue par la modification du RAA. Puis, il analyse, sur le plan juridique et politique, le règlement du Conseil du 23 février 2009 et les différents aspects du nouveau statut des assistants parlementaires : recrutement et classement, régime des rémunérations, régime des contrats, couverture sociale, représentation du personnel et dispositions de mise en œuvre.

Mots clés : fonction publique européenne ; assistants parlementaires ; statut ; agents contractuels ; recrutement ; classement ; régime des contrats ; couverture sociale; représentation ; mesures d’application

Key words: European civil service; parliamentary assistants; staff regulation; contract agents; recruitment; grading; contractual regime; social rights; representation; implementing rules.

 

Entretien avec Jérôme PASQUIER

thumb_pasquier1-58115

 

Entretien avec M. Jérôme Pasquier, Ambassadeur de France en Croatie
Entretien du 12 décembre 2011.

Accéder à l'intégralité de l'entretien.

 

Astrid LULLING

thumb_astrid_LULLING

Acteurs d'Europe

Cinq questions à ... Astrid LULLING

 



 

Astrid LULLING est née le 11 juin 1929 au Luxembourg. Après des Études d'économie politique à l'Université de Sarrebruck, elle débute sa carrière comme Secrétaire et rédactrice au Lëtzbuerger Aarbechterverband, LAV (structure précédent  la confédération syndicale indépendante du Luxembourg) de 1949 à 1963, puis au Secrétariat syndical européen. Collaboratrice au Bureau de liaison des Mineurs et Métallurgistes auprès de la communauté européenne du charbon et de l'acier (CECA) de 1952 à 1963, elle entra au Parlement européen (PE) pour la première fois en 1965. Elle était alors l'une des deux seules femmes parmi les 142 députés non-élus du Parlement européen. Elle fut députée européenne de 1965 à 1974, puis à nouveau depuis 1989 sans interruption. Astrid Lulling a été de nouveau élue aux élections européennes de 2009 ce qui a fait d’elle la doyenne de l'assemblée du Parlement européen. Elle est membre de la commission économique et monétaire, de la commission des droits de la femme et de l'égalité des chances, membre suppléant de la commission de l'agriculture et du développement rural. Elle est également questeur (depuis 2004), présidente de l'Intergroupe « Viticulture, Fruits et Légumes, Tradition et Alimentation de qualité » du Parlement européen depuis octobre 1999.

Accéder à l'entretien :

Télécharger : Portrait : Cinq questions à Astrid LULLING
 


Page 4 sur 8

RECHERCHER


* Veuillez saisir votre nom et votre email.

video en ligne

Etudes Europeennes