La revue permanente des professionnels de l'Europe

La revue permanente des professionnels de l’Europe

L’accord de la COP21 en actes: après la Chine et Les États-Unis, à quand la ratification de l’UE?

EAH5 octobre 2016 - Dans le cadre de des Europ'After Hours de l’École nationale d’administration Pierre Radanne interviendra le 5 octobre 2016 sur le thème: «L’accord de la COP21 en actes: après la Chine et Les États-Unis, à quand la ratification de l’UE?» L'intervention se tiendra entre 18h30 et 20h00 dans les locaux de l'ENA, 1 Rue Sainte-Marguerite, Strasbourg 

 

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

L’accord sur le climat obtenu lors de la COP21 en décembre dernier doit, pour entrer en vigueur, avoir été ratifié avant le 21 avril 2017 par au moins 55 pays représentant au moins 55% des émissions de gaz à effet de serre. La première condition est déjà remplie : au 1er octobre, 62 parties (48% des émissions de gaz) l’ont ratifié. Parmi eux : les Etats-Unis et la Chine, plus grands Etats pollueurs, ainsi que l’Inde, viennent de le ratifier. Le Canada a annoncé la ratification imminente. L’Union européenne a annoncé qu’elle adoptait une procédure accélérée pour ratifier le texte afin de pouvoir participer aux premières prises de décision aux parties prenantes au Maroc le 7 novembre lors de la COP22. Cette procédure, inédite dans l’histoire de l’Union, permettra que celle-ci ne soit pas contrainte d’attendre que chacun des 28 pays membres ratifie l’accord. Six pays seulement sont, en effet, allés jusqu’au bout de la procédure : l’Allemagne, l’Autriche, la France, la Hongrie, Malte et la Slovaquie. Au-delà de cette ratification de l’accord par l’Union européenne, pourquoi les Etats-membres trainent-ils à adopter cet accord ? Veulent-ils et peuvent-ils se mettre d’accord sur les actions à mener d’ici au 7 novembre dans ces conditions ? Quelles sont les positions et forces en présence ? Quelle stratégie adopter pour faire en sorte de mettre l’Union au centre de la lutte contre les effets climatiques malgré des avis et des intérêts divergents?

 

 

Pierre Radanne est Président du cabinet Futur Facteur 4 et ancien Président de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME).

 

RECHERCHER


* Veuillez saisir votre nom et votre email.

video en ligne

Etudes Europeennes