La revue permanente des professionnels de l'Europe

La revue permanente des professionnels de l’Europe

La diplomatie de l’Union européenne : Organes et mécanismes de la diplomatie de l’UE après le traité de Lisbonne

mogherini expo univ milan

Haut représentant pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Service européen pour l’action extérieure, Conseil européen, Parlement européen… Quels sont les organes et mécanismes de la diplomatie de l’Union européenne après l’entrée en vigueur du Traité de Lisbonne. La réponse en fiches. (Télécharger)

 

Photo: Service audiovisuel du Parlement européen

 

Copyright: Études européennes. La revue permanente des professionnels de l’Europe. / www.etudes-europeennes.eu – ISSN 2116-1917 / Article mis en ligne le 04/05/2015 / Les propos exprimées par l'intervenant sont l'expression d'une réflexion personnelle. Ils n’engagent que leur auteur, et en aucun cas l’institution à laquelle il appartient ou qui l'accueille.

 

Quelle place pour la Suisse en Europe?

Quelle place pour la Suisse en Europe? Retour sur la votation du 9 février 2014.
«La Suisse anti-européenne? Certainement pas»

Par François Longchamp, Président du Conseil d’État de la République et canton de Genève

 

«Le 9 février 2014, le peuple suisse acceptait l'initiative d'un parti politique, l'Union démocratique du centre (UDC), dite "contre l'immigration de masse", lors d'un de ces scrutins dont la Suisse a le secret et qu'elle nomme "votation populaire"», souligne François Longchamp, Président du Gouvernement de la République et canton de Genève. Une initiative qui, selon lui, «vise à établir des contingentements non seulement applicables aux ressortissants de pays extra-européens mais également aux ressortissants des pays européens » et « contraire aux principes de la libre circulation établie entre les pays de l'UE ». Pourtant, au-delà de l’onde de choc politique et économique des résultats de cette votation, François Longchamp voit paradoxalement dans ce scrutin une opportunité de relancer la construction européenne, chantier pour lequel la Suisse « paraît parfaitement qualifiée». Analyse.

 

Quelle place pour la Suisse dans l’espace Schengen et le système Dublin de l’Union européenne

Par Hervé Bribosia, Vice-directeur de la Fondation Jean Monnet pour l’Europe, Lausanne

 

La votation de février dernier pourrait-elle remettre totalement en question, près de dix ans après, la conclusion – le 26 octobre 2004 – de l’accord entre la Suisse et l’Union européenne ayant pour objet d’étendre l’espace Schengen à la Suisse? Rien n'est moins sûr. Pour mieux comprendre le contexte et les conséquences de la votation du 9 février, retour sur le cadre institutionnel ainsi que sur les modalités de la participation de la Suisse à cet espace, et les avantages en découlant – aussi bien pour la Suisse que pour l’Union européenne - avec Hervé Bribosia, Vice-directeur de la Fondation Jean Monnet pour l’Europe, de Lausanne.

 

La Suisse, un modèle pour l’Union européenne?

Par Dusan Sidjanski, professeur émérite de la Faculté des sciences économiques et sociales de l’institut européen de l’Université de Genève

 

La crise que traverse l’Union européenne est propice à la poursuite de sa construction institutionnelle. D’aucuns plaident pour une évolution fédéraliste sur le modèle du petit frère suisse. Erreur, répond Dusan Sidjanski, professeur émérite de la Faculté des sciences économiques et sociales de l’institut européen de l’Université de Genève. La Suisse n’est pas un modèle pour l’UE mais une expérience fédérale utile. L’histoire ne se répète pas, elle est une « création continue » à l’exemple de l’intégration européenne.

 

Pour aller plus loin


Bibliographie «La Suisse et l’Union européenne»

 

Croissance et compétitivité en Europe: Vers une stratégie de sortie de crise

KauffmannBenAbdesslemAlors que la nouvelle présidence italienne de l’Union européenne vient d’annoncer au rang de ses priorités «une nouvelle politique économique basée sur la croissance et l’emploi», Pascal Kauffmann et Amel Ben Abdesslem, respectivement professeur agrégé de sciences économiques à l’Université de Bordeaux, membre du CRDEI (Centre de Recherche et de Documentation Européennes et Internationales), et attachée temporaire d’enseignement et de recherche à l’Université de Bordeaux s’interrogent sur «l’incapacité des principaux acteurs de la politique économique (États membres, Commission européenne, BCE, Fonds monétaire international / FMI pour les pays sous assistance financière) à poser aujourd’hui le bon diagnostic, et à en déduire une thérapie appropriée ». Selon eux, « alors que l'environnement économique mondial s'est profondément modifié ces dernières années, les efforts réalisés pour encourager la création, le développement et l'internationalisation des PME doivent (en effet) constituer le cœur de la nouvelle politique industrielle intégrée de l'UE».

Lire la suite...
 

Comment refonder le partenariat économique entre l'Europe et les PSEM ?

IMG 7661

Coopération industrielle, financière, environnementale ou énergétique, nouveaux piliers de la refondation du partenariat économique entre l’Europe et les pays du Sud et de l’Est de la Méditerranée (PSEM) ? Invité des Petits déjeuners européens de l’Ena, Jean-Louis GUIGOU, Délégué général de l’Institut de Prospective Économique du Monde Méditerranéen (IPEMED), relève qu’une meilleure coopération entre les deux rives de la Méditerranée paraît aujourd’hui essentielle. Mais, si elle veut véritablement fonctionner, elle ne devra pas se faire sur la base des traditionnels accords de libre-échange - un postulat, selon lui, «périmé» - mais en s’appuyant sur la notion de «colocalisation». Un terme que Jean-Louis GUIGOU définit comme (...)

Lire la suite...
 

La dépendance énergétique de l'Europe : une proposition de lecture

Porto 062013Analyste marchés de l’énergie, Laura PARMIGIANI propose dans cet article son éclairage sur la dépendance énergétique de l'Europe. La politique européenne de l’énergie, souligne-t-elle, a, parmi ses objectifs, de rendre les approvisionnements en énergie plus sûrs. Une stratégie possible est de réduire la dépendance énergétique de l’Europe vis-à-vis des sources d’énergies importées, en particulier depuis la Russie. L’analyse de la dépendance énergétique européenne révèle deux points fondamentaux. L’Europe est tout d’abord dépendante en ressources pétrolières et - dans une moindre mesure - gazières. Deuxièmement, le secteur le plus consommateur de pétrole est le transport. Les efforts pour réduire la dépendance énergétique devraient donc porter sur (...)

Lire la suite...
 


Page 1 sur 22

* Veuillez saisir votre nom et votre email.

video en ligne

Etudes Europeennes